Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/03/2012

Des paroles et des actes : Protection des Français dans la crise, réformes indispensables pour moderniser le pays : « Je ne renonce jamais »

 


Nicolas Sarkozy était ce lundi 6 mars l’invité de l’émission « Des paroles et des actes » présentée par David Pujadas sur France 2. Cette émission a été suivie par 5,6 millions de personnes. 

Retrouvez l'émission dans son intégralité en cliquant ici.

Après avoir souligné qu’il dédierait sa victoire à toute cette majorité silencieuse, ces anonymes qu’il rencontre lors de ses déplacements et qui l’encouragent dans son action, Nicolas Sarkozy est revenu sur son parcours, sur son lien avec les Français et sur sa personnalité. « Je ne renonce jamais » a-t-il affirmé, avec force d’exemples, de la réforme des retraites à celle de l’autonomie des universités, en passant par le service minimum dans les transports, menées contre les conservatismes. « L’énergie, c’est ma qualité. Je n’en suis pas fier pour autant » a-t-il précisé.

« Le travail doit être plus rémunérateur que l’assistanat » a soutenu une nouvelle fois le Président. « Toute personne qui travaille en France doit gagner plus que quelqu’un qui ne travaille pas ou qui vit de l’assistanat ». « Les socialistes croient au partage du travail. Moi je crois au travail, je crois à l’effort et au mérite » a-t-il ajouté.

 

Interrogé par les journalistes, puis lors d’un débat avec l’ancien Premier ministre Laurent Fabius, le Président de la République est revenu point par point sur les mesures qu’il a portées durant ce quinquennat , sur les valeurs qu’il incarne et qu’il porte et sur les propositions qu’il soutient aujourd’hui pour une France forte.

Retour sur quelques-unes des propositions de Nicolas Sarkozy :

  • Suppression de la prime pour l’emploi qui représentera 1 000 euros de plus par an pour 7 millions de salariés,
  • Généralisation de 7 heures de travail d’intérêt général pour les bénéficiaires du RSA sans activité,
  • Non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux dans les grandes collectivités territoriales comme les régions qui  ont augmenté de 175% leurs effectifs entre 98 et 2010 sans aucun transfert de compétence,
  • Mise en place d’une TVA anti-délocalisation pour protéger les emplois en renforçant la compétitivité de notre pays,
  • Création d’un impôt sur les bénéfices minimum pour les grands groupes du CAC 40 en France qui maximisent les avantages fiscaux et qui rapportera entre 2 à 3 milliards d’euros,
  • Augmentation sur la base du volontariat du temps de présence des enseignants à l’école à raison de 26 heures par semaine, et en contrepartie d’une augmentation de 500 euros net de leur traitement,
  • Renforcement des conditions pour l’attribution du RSA pour les 165 000 étrangers en bénéficiant : conditions de présence sur le territoire (10 ans) et d’activité sur le territoire (5 ans)
  • Proposition d’un parrainage direct par les citoyens français de leurs candidats remplaçant l’obligation des 500 signatures de maires,
  • Sollicitation du peuple français par le référendum sur la question notamment du juge unique pour la décision de garder sur le territoire un immigré en situation illégale
  • Ouverture avec une dose de proportionnelle dans les élections législatives concernant entre 10 et 15% des sièges et réduction du nombre de députés

Un débat salué par les journalistes qui tous soulignent la « pugnacité » du Président.

 

http://www.lafranceforte.fr/

Les commentaires sont fermés.