Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/03/2012

Formation des salariés et investissement : Nicolas Sarkozy sur le site de l’usine Sagem, exemple d’une reconversion industrielle réussie

Nicolas Sarkozy a visité, ce mardi 13 mars, le site de l’usine Sagem spécialisée dans les produits de haute technologie destinés aux secteurs civils et de la défense, à Fougères, en Ille-et-Vilaine.

« Vous avez réussi à transformer une usine qui allait péricliter en une usine qui gagne des parts de marché, vous ne le devez qu’à vous, à vos efforts » a dit le Président de la République aux 300 salariés venus le rencontrer. Dès 2009, l’usine Sagem Industries, filiale du groupe Safran, s’était en effet trouvée confrontée à l’arrêt de la principale production : la téléphonie mobile de masse. Face à ce défi, l’usine avait engagé une vaste reconversion en diversifiant son activité et en formant ses salariés. Ces derniers ont aujourd’hui, grâce à la formation, sauvé leur emploi en acquérant un nouveau savoir-faire. L’usine produit désormais des cartes électroniques pour la défense ou l’aéronautique et notamment le fameux « système Félin » (Fantassin à équipements et liaisons intégrés), l'équipement ultra-moderne déployé pour les soldats de l'armée de terre, qui améliore leur protection et leurs performances au combat.

« A travers de votre exemple, c’est une formidable espérance pour ceux qui perdent leur travail alors qu’ils n’y sont pour rien ». Une nouvelle fois, Nicolas Sarkozy a donc affirmé sa volonté de faire de la formation l’une des priorités d’un second quinquennat si les Français lui accordent leur confiance.

Tout comme il l’avait annoncé à Villepinte, Nicolas Sarkozy a également réitéré sa détermination à exiger la réciprocité dans les accords commerciaux entre l'UE et le reste du monde alors que l’Europe ouvre tous ses marchés publics et que d’autres pays n’en ouvrent aucun. C’est un « Buy European Act » que le Président français entend instaurer pour que les entreprises produisant en Europe – et donc les entreprises françaises - soient « celles qui bénéficient de l'argent public européen ».

Dans la foulée, le Président de la République a visité la Maison de l’Emploi, de l’Entreprise et de la Formation (MEEF) du Pays de Vitré.

Les commentaires sont fermés.