Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/03/2012

Discours de Nicolas Sarkozy à Lyon

C’est en évoquant le Général de Gaulle que Nicolas Sarkozy a ouvert, ce samedi 17 mars, son grand meeting de Lyon devant plus de 10 000 personnes, le Général de Gaulle qui « a voulu que l'élection présidentielle soit une épreuve de vérité politique et de vérité humaine ».

Soulignant avec fermeté les multiples revirements, hésitations et esquives du candidat socialiste, Nicolas Sarkozy a affirmé que se présenter devant le peuple français pour devenir Président de la République, « c’est s’engager » ! Dans une campagne présidentielle, a-t-il poursuivi, « on n'a pas le droit de mentir, on ne peut pas dissimuler qui l'on est et ce que l'on veut ». « On ne peut pas indéfiniment ne parler de rien, ne s'engager sur rien. On ne peut pas sans arrêt fuir la discussion, fuir le débat, fuir la confrontation, maquiller les enjeux.»

C’est un débat à la hauteur de l’élection présidentielle qu’exige Nicolas Sarkozy, avec des idées, des propositions fermes et qui ne changent pas au gré des jours ou de l’auditoire. « Les Français veulent savoir, les Français ont le droit de savoir » quel projet porte chacun des candidats, quelles sont les idées, leurs valeurs, les propositions concrètes qu’ils mettront en œuvre au nom des Français.
« On ne respecte pas les Français quand, pour esquiver le débat, on dit tous les jours le contraire de ce que l'on a dit la veille », a-t-il renchérit en énumérant les propositions sur lesquelles François Hollande était revenu : impôts, réforme des retraites, avenir du nucléaire et des 400 000 emplois de la filière, lutte contre l’immigration, lutte contre la délinquance…

http://www.lafranceforte.fr/

Les commentaires sont fermés.