Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/01/2014

Henry Fricou est-il un maire honnête? (suite et fin avec article de mez'infos)

L'UMP de Mèze déplore les agissements du Maire Henry Fricou et attend de voir la réaction des élus de la Majorité.
Car jusqu'à présent M. Thierry Béaza sillonne la ville, pour pratiquement nous faire croire que tout cela serait pas grand chose et normal.

Voici l'article de MEZ'INFO

MEZE : APRES LE TERRAIN A 30€ LE M2, LE TERRAIN A 470€ PIECE ET L'EXTENSION SUR LE DOMAINE PUBLIC!

LOGO MEZINFOS.jpgLes Mezois avaient déjà étés estomaqués lorsque Gilles PHOCAS avait révélé l'existence d'une transaction financière par laquelle le Maire de la ville de Mèze avait pu acquérir un terrain de 700m2 au prix unique de 30€ le m2, viabilisé dans un lotissement, sur lequel il avait bâti deux villas..

Rappelons que ce prix de 30€ le m2 était 10 fois moins élevé que celui du marché de l'époque..

Une plainte avait été déposée pour prise illégale d'intérêt, pacte de corruption, et recel..

Cette affaire était déjà hallucinante, si bien que le premier magistrat n'avait trouvé pour se défendre que d'évoquer la prescription et la proximité des élections..

Malheureusement pour lui, au fil des investigations de l'élu d'opposition, d'autres faits que l'on pourrait qualifier de plus graves allaient très constatés..

Cette fois-ci, c'est une transaction de 2012 (donc la majorité aura du mal à invoquer le temps passé) qui vient susciter la désapprobation de la population..

En effet, afin d'accroître l'assiette de son terrain, Henry FRICOU a fait acheter par un membre de sa famille au promoteur "Bleu Promotion", une parcelle supplémentaire limitrophe au fameux terrain pour la modique somme de 470€, soit moins de 10€ le m2, un terrain que ce fameux promoteur avait acquis brut 26€ le m2..

Mais ce n'est pas fini, et là, c'est tout à fait irréel et hallucinant, Henry FRICOU n'a pas clôturé son terrain aux limites de sa parcelle, mais une clôture a été érigé de manière à gagner surenviron 400m2 sur un terrain communal, dont l'acquisition avait été votée, sous l'impulsion du Maire, en conseil municipal dans le but de réaliser un bassin de rétention.

C'est donc les impôts des Mézois qui ont servi à acquérir ces parcelles

Sur cette parcelle, illégalement annexée, ont été plantés deux palmiers, et selon certains témoins, un trou y aurait été creusé, de la taille d'une piscine, puis rebouché en catastrophe..

On est là, vous l'avez compris, dans une dimension parallèle où la bêtise concurrence la cupidité, car il s'agit, pour rajouter àtous les autres chefs de la première plainte d'un détournement pur et simple de bien public comme en témoigne le constat d'huissier effectué le 16 janvier 2014 sur les lieux..

Bien sûr, une adjonction à la plainte initiale devrait être déposée...

On comprend donc mieux pourquoi, la liste de rassemblement conduite par Gilles PHOCAS, est rejointe par des personnes qui voient bien au-delà des intérêts partisans, mais qui ont une certaine idée de l'éthique dont on doit faire preuve quand on préside aux destinées de la vie publique..

Rien ne sera plus jamais comme avant à Mèze, le sentiment d'intouchabilité que peut avoir son premier magistrat l'a conduit à l'irréparable...

Nous considérerons désormais que ceux qui témoignent de leur solidarité avec l'auteur de ces faits ou attaquent l'opposition qui ne fait que son travail dans cette affaire, cautionnent donc ces agissements.. où plus.. Il serait aussi intéressant de savoir ce qu'en pense Yves PIETRASANTA, cautionnera-t-il encore un mandat de plus son dauphin? il serait intéressant qu'il réponde à cette question....

Ci dessous vous trouverez copie des pièces prouvant les affirmations développées ci-dessus..

Voici un extrait du procès verbal dressé par l'huissier de justice le 16 janvier 2014:

pv ambrosino001.jpg

pv ambrosino002.jpg

Voilà le plan cadastral officiel qui montre comment devrait être érigée la clôture du terrain (parcelle 237) de Monsieur FRICOU:

plan cadastral003.jpg

Et voilà ci-dessous, où a été effectivement érigée la clôture (en trait gras):

plan cadastral003 modifié.jpg

A noter que la parcelle 286, était la parcelle initialement destinée à l'accès au bassin de rétention et qui a été achetée 470€...

Vous pouvez cliquer sur les documents pour les agrandir...

On comprend que, quand on est des deux côtés du manche, c'est très facile de "s'arranger" sauf que nous considérons qu'un élu doit se fixer avant tout des limites pour éviter une telle situation qui n'est pas la faute de celui qui la dévoile mais bien celle de celui qui en est l'auteur...

On a tous envie de laisser "quelque chose" à nos enfants, c'est humain, mais cela n'excuse en rien de tels agissements...

Les commentaires sont fermés.