Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/02/2014

Rythmes scolaires : Voter pour la liste CAP 2020 de M. Henry Fricou et vous allez payer la facture.

Henry Fricou, cap2020, cap 2020, Gilles Phocas, Le Coeur à Mèze, écoles Mèze, Johnny Perchec, ump meze, canton de meze, rythmes scolaires meze, "Vincent Peillon et le Gouvernement avaient tout fait pour que le secret reste caché jusqu'aux municipales. Malheureusement, le Maire de Lyon n'a pas eu leur patience - ni leur cynisme. Il a avoué publiquement ce que tout le monde sait depuis longtemps : que les Français devront payer la réforme des rythmes scolaires imposée par Vincent Peillon.

En libérant les élèves plus tôt qu'auparavant, le Ministre de l'Education Nationale a contraint les municipalités à prendre en charge les jeunes enfants sans en avoir les moyens. Elles n'ont d'autre moyen que de faire payer leurs parents, soit directement soit par la voie de hausses d'impôts qui ne manqueront pas d'intervenir après les municipales.

La décision du maire de Lyon met enfin toute la lumière sur la politique d'un ministre qui a pourtant clamé par ailleurs son intention de retirer aux familles l'éducation de leurs enfants."

Le moyen le plus sûr d'obtenir l'annulation de la taxe Peillon est de sanctionner sévèrement la gauche CAP 2020 de M. Henry Fricou lors des prochaines élections municipales à Mèze en mars 2014.


J'appelle les Mézoises et Mézois qui ne veulent pas payer les frais de cette réforme à désavouer les candidats de la gauche et à voter dès le premier tour pour les candidats UMP de la liste "Le coeur à Mèze".

Une victoire de l'UMP aux élections municipales obligera François Hollande à retirer cette réforme.

Cette mobilisation doit être Nationale, car sans vous nous sommes rien.

Nous, la liste de M. Gilles Phocas "Le Coeur à Mèze", Nous nous engageons à ne pas augmenter les impôts, ni à faire payer cette réforme absurde.

Il est temps de réagir !

Les élections municipales sont l'occasion de dire STOP à ce gouvernement !

STOP à l'Etat de Gauche!

STOP à l'instrumentalisation de l'école comme vecteur d'une idéologie !

STOP au harcèlement fiscal des familles et des classes moyennes !

Les 23 et 30 mars envoyons un signal fort au président de la République pour qu'il revienne sur la "taxe Peillon" en votant pour les listes UMP/UDI.

Lire aussi : Rythmes scolaires : les masques tombent et les familles vont payer

Les commentaires sont fermés.